I have a strong desire to make people conscious of the cyclical time of the universe.
Nancy Holt

Le littoral est temps et le temps est création. C'est là que nous ressentons le mieux les rythmes et les évolutions. Tout y est mobile et toute action changeante. C’est aussi là que se ressent le mieux le sentiment océanique, le fait simple et direct de la sensation de l’éternel.

Dès lors, tombent les frontières entre les disciplines et les rapports d’échelles. Nous croyons en une “deep landscape ecology”, vers un avenir désirable et porteur de valeurs positives. Face aux enjeux du changement climatique, nous pensons que les écosystèmes littoraux sont porteurs de solutions innovantes.

Il faut nous attacher à ce qui fait du lien entre les choses. À l'interrelation entre les fleuves et la haute mer, l'interface terre mer, à la complémentarité des fonctions… Ce n'est qu'en développant cette pensée du lien et des systèmes que nous aurons la possibilité d'avancer. L’approche écosystémique induit la participation, la coopération et la collaboration. Elle permet aussi d’appréhender un ensemble d’écosystèmes de différentes tailles et de différentes teneurs qui entrent en relation. L’interconnexion à des échelles différentes doit nous pousser à innover dans les domaines scientifiques, techniques et sociaux. Plus que des approches sectorielles ou analytiques, le littoral a besoin d’une appréciation écosystèmique, pas forcement exhaustive, où les relations d’interdépendance et d’échelle sont prépondérantes.

Crédits

Converging Coastlines Cartography et Klima sont des productions de l’association Atelier de recherche temporelle dite A-R-T (RNA n°W851002261)

Équipe de rédaction :
Jean Richer
Sophie Dulau

Webdesign : A-R-T
Conception graphique de la revue : Anaïs Cuillier

Conçu sur Blocs, police Roboto et hébergement sur Gandi simple hosting.

Le contenu original de la revue est utilisable sous la licence Creative Commons : Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage dans les mêmes conditions (CC BY-NC-SA 3.0 FR).